Créateur/Producteur

GabyGaby mon amour

« J’ai toujours été fasciné par les  gloires légendaires du passé, d’autant plus lorsqu’il s’agit de Marseille. Lorsque j’ai découvert Gaby Deslys, j’ai immé-diatement compris quelle artiste exceptionnelle elle avait été, même si sa mémoire s’est estompée.  En avance sur son temps et bien loin des conventions sociales de l’époque, elle annonce bien avant tout le monde la femme moderne. Je me suis plongé dans son histoire à travers plusieurs livres biographiques, et en allant rechercher dans les fonds de documentations à la BNF de Paris; un travail de longue haleine, échelonné sur plusieurs années, et c’est page par page que je suis parvenu à élaborer un programme de récital évoquant  ses plus grands succès.

Pour ce spectacle je me suis entouré d’artistes de haut niveau qui ont à cœur de faire revivre, de rendre hommage à l’une des artistes marseillaises les plus injustement oubliées »

Soprano : Perrine Cabassud | Ténor : Jean-Christophe Born | Piano/Chant: Mark Nadler

fichier pdf PREZ_Spectacle_GabyMonAmour_2017

https://www.facebook.com/gabymonamour/

Gaby, mon amour! La revue de Gaby Deslys.

 

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

14199552_295481397483794_7140294235304047499_nMy fair Lady

My fair Lady et Marseille, quel rapport? Le rapport, c’est le magnifique voilier le Don du vent, amarré devant la Mairie centrale de Marseille. En 1954, Frederick Loewe, célèbre compositeur américain, passe quelques mois sur ce voilier appartenant à des amis. Inspiré, il y composera l’une des plus merveilleuses comédies musicales, My fair Lady, sur un livret d’Alan Jay Lerner. Basée sur la pièce Pygmalion écrite en 1913 parle grand dramaturge George Bernard Shaw l’oeuvre est créée par Rex Harrisson et Julie Andrews en 1956 à Broadway. C’est un succès phénoménal, et elle s’impose très vite comme LA comédie musicale de référence, détenant le record de longévité de représentation d’un spectacle. Elle sera nommée « The perfect Musical »! En 1964, la pièce est portée à l’écran par Georges Cukor et devient le succès planétaire que l’on connaît. Ce film immortalise l’adorable Audrey Hepburn, transformée de fille des rues à parfaite dame du monde par son pygmalion, Rex Harrison. C’est à Philippe Derain, capitaine du « Don du Vent » que nous devons cette idée. Je l’en remercie sincèrement, ainsi que les valeureux camarades qui ont bien voulu me suivre dans cette aventure.
Soprano : Cécilia Arbel | Ténor : Jean-Christophe Born | Accordéon : Solange Baron et Cyrille Muller

My fair Lady de Marseille

Image de prévisualisation YouTube

22112016-DSCF2381 (4)Marseille mes Amours

Ce récital au style délicieusement rétro, conçu par Jean-Christophe BORN, met à l’honneur le fabuleux répertoire de l’opérette marseillaise de Vincent Scotto. Florilège d’extraits des joyeuses opérettes marseillaises :  » Trois de la Marine », « Les Gangsters du château d’If »,  »Un de la Canebière », « Au pays du soleil » , »Marseille mes amours ». Une véritable plongée dans le passé des années 30 !
Trois en scène :  Perrine, la sémillante soprano au charme absolu, Jean-Christophe, le ténébreux ténor aux yeux de velours et Cyril le dur de dur de l’accordéon. Ils sont inclassables. Des artistes singuliers et un spectacle décoiffant vous ferons replonger dans le mythique Marseille des années 30, au travers de larges extraits des joyeuses opérettes marseillaises. Conçu sous la forme « cabaret », ce bijou de spectacle se décline en trois parties, aux titres évocateurs :Le coup de foudre, Aimer dans Marseille le jour, Aimer dans Marseille le soir…  On retrouve avec bonheur la spirituelle Miette d’Au pays du Soleil, on se livre au Plaisir de la pêche, non loin Les Îles d’or…On rejoint le Petit cabanon « pas plus grand qu’un mouchoir de poche », on s’extasie sur La Canebière qui ne cesse de faire le tour du monde !  On peut aussi apprécier À petits pas, et danser  La valse du Racati, Youpi !, sautillante à souhait, comme dans un film en noir et blanc… L’amour est une étoile qui fait fondre Les durs de durs…C’est là toute une mythologie marseillaise de gangsters au grand cœur, de durs un peu fleur bleue, d’amoureux de la galéjade, qui renaît là, avec humour, délicatesse et élégance. Quel plaisir d’aborder ainsi notre ville !
Soprano : Perrine Cabassud  | Ténor : Jean-Christophe Born | Accordéon : Cyrille Muller
Marseille mes amours
Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire




Brick a Brack (videos, gifs... |
maxime |
le rap fraçais |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | hyundai
| tout sur tokio hotel
| Musique Forever